Le mot culture suscite trop de méfiance.

Peut-on penser la culture hors de ses enjeux politiques et la politique hors de ses déterminants culturels ?
Peut-on abstraire la culture des rapports de pouvoir ?
 
La culture c’est la part du rêve, du domaine de la beauté pure, de la recherche de l'absolu et de la vérité.
La culture c'est aussi un espace de liberté.
 
Liberté du créateur peut se soumettre à un ordre, à une norme, à un style ou les rejeter et s'en inventer pour son propre compte. Liberté du public qui choisit à son gré, qu'il entend fréquenter pour son plaisir.
 
Mais lorsque le politique s'intéresse de trop près à la culture et prétend l'orienter, voire la régir, il tend à engendrer un art figé ou érigé en police de l'esprit. Le mot "culture" lorsqu'il est accaparé par nos gouvernants, suscite trop de méfiance.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel