Sommes-nous victime de la concordance ?

La démocratie de concordance est tout à la fois la cause et la conséquence de la faiblesse idéologique des partis et de leur capacité réduite de mobilisation.

Elle favorise des institutions et des pratiques et des ententes néo-corporatistes; elle est responsable de l'abstentionnisme et d'un certain immobilisme politique.

Dans un système nécessitant un large soutien, la seule opposition durable est celle de partis non associés au pouvoir.

Aujourd’hui, quand les partis négligent un problème urgent, celui-ci tend à provoquer la création de mouvements civiques d'opposition, de partis spécialement formés pour l'occasion, voire de courants dissidents au sein des partis gouvernementaux.

 

Sommes-nous victime de la partitocrasie 

 

Les commentaires sont fermés.