Habitat et vieillissement de la population

La proportion des personnes âgées dans la population ayant toujours été, jusqu’à une période récente, minoritaire, l’urbanisme et la conception des logements n’ont jamais été pensés en fonction des besoins particuliers du grand âge.
La Suisse se prépare depuis quelques décennies au vieillissement, mais elle s’y est d’abord intéressée sous l’angle des retraites, puis sous l’angle médicosocial.

Les diverses politiques adoptées prennent peu en compte les questions de logement. Alors même que le maintien à
domicile des personnes âgées est préconisé.


Une illustration frappante est fournie par les ensembles d’habitat social, la majorité ont été construit il y a quelques décennies pour une population jeune, en forte expansion et composée de familles.


Le défi est d’autant plus important aujourd'hui, que l’effort à fournir ne peut se limiter au seul logement. Pour que la personne âgée demeure autonome, c’est tout son environnement qui doit être adapté; parties communes, accès à l’immeuble, voirie, transports, présence de services à proximité, etc.

Commentaires

  • Une fois n'est pas coutume. Sur ce coup vous êtes très clair. Mais vos constats ne sont pas suivis de pistes pour les décideurs. C'est donc, cause toujours, tu m'intéresse.

Les commentaires sont fermés.