L'étrange étrangeté

D’un côté, des hommes et des femmes qui se retrouvent dans des situations de souffrance et de désespoirs, de l’autre des responsables politiques qui font de leur mieux pour traiter des problèmes.

Les uns parlent de leur vie, les autres répondent par des chiffres souvent abstraits.

Les citoyens attendent des orientations d’ordre du symbolique alors que les politiques apportent des réponses d’ordre économique.

On constate un écart entre ce que vivent les « gens» et ce que font les «politique».

L’état devient incapable de tenir son rôle de régulation entre une économie qui lui échappe et une société dont la cohésion est menacée.

Cet écart est révélateur de l’« étrange étrangeté» qui nous frappe ; un mélange d’incompréhension, d’incohérence, d’injustice d’impuissance et d’inégalité.

Commentaires

  • Il me semble qu`il ne faut pas tout attendre des politiciens. Leurs moyens de soulager les mal-etres sont d`autant plus limités que l`on peine souvent a identifier l`origine de ces mal-etres. Vivant en ce moment dans un pays d`Europe de l`Est ou la vie quotidienne est difficile (systeme santé défaillant, sécurité publique médiocre, précarité galopante, perspectives d`avenir pour les jeunes proches de zéro) pour la majorité de la population, je me rends compte a la lecture de la Tribune et de ces blogs que le haut degré de confort matériel dans une ville comme Geneve tend a faire perdre aux gens le sens des réalités. Et si ce qui leur manquait pour etre bien dans leur peau n`avait rien a voir avec ce que l`on est en droit d`attendre de la politique ?

Les commentaires sont fermés.