Histoire - Page 3

  • La Constitution fédérale garantit les droits politiques (art. 34). Cette garantie protège notamment «l'expression fidèle et sûre» de la volonté du corps électoral.


    La culture politique suisse est profondément marquée par le principe de proportionnalité. Pourtant le mode de scrutin qui préside à la désignation du Grand conseil genevois, est loin de respecter le principe de la proportionnalité à cause de l'existence d'un quorum électoral.

    La liberté de choix du corps électoral est donc restreinte. Soit les électeurs et électrices se résignent à un vote utile qui ne traduit pas leurs préférences politiques, soit ils renoncent à s'exprimer, ce que confirme un taux d'abstention élevé.


    A 4 minutes et 13 secondes:
    http://www.lemanbleu.ch/vod/geneve-a-chaud-30042013

  • Contre l’échec de notre politique d’intégration

    Une politique d'intégration axée sur la gestion des emplois ne permettra pas de répondre aux défis du futur. Les problèmes linguistiques à l'école, l'isolement des parents et la formation déficiente des jeunes le démontrent clairement.

    Lire la suite

  • 23 octobre : c’est la dichotomie gauche/droite qui se meure…

    gauche droite.jpg

    Plus qu’une recomposition du centre, c’est bien l’émergence d’une nouvelle dichotomie qui s’installe dans le paysage helvétique. N’en déplaise aux faiseurs d’opinion, « fesseurs » qui devront déplacer leurs curseurs.

    Lire la suite

  • Enseignements du scrutin fédéral d’octobre 2011

    ducusion.jpg

    Le principal enseignement de ce scrutin fédéral est que les Verts ont, définitivement, perdu le monopole de l’écologie en Suisse (13 sièges Verts, 12 sièges Vert’libéraux).

     

    Au niveau genevois, je retiens deux enseignements : l’alliance bourgeoise avec l’UDC ne fonctionne pas, malgré deux essais (cour des Comptes et Conseil des Etats) et une élection à la proportionnelle sans apparentement est possible (MCG).

     

    Et je me permet de paraphraser Josef Joubert , ami de Chateaubriand : « le but de la discussion ne doit pas être la victoire, mais l’amélioration. »

  • Le MCG est hanté…

    mcg.jpg

    Les campagnes électorales du MCG sont une série de discours qui consiste à prendre les électeurs pour des ploucs, ainsi l'énergie déployée par le MCG, lors d'une campagne, a beaucoup plus à voir avec le goût du pouvoir qu'avec le sens du bien public.

    Et c’est comme ça que ce développe l’esprit « faisceaux italiens » qui hante le MCG. Il ne dit jamais son nom, il rampe, il flotte, quand il montre le bout de son nez, on dit : « C'est lui ? Vous croyez ? Il ne faut rien exagérer ! »

    Et puis un jour on le prend dans la gueule et il est trop tard.

    J'ai vu les démocraties intervenir contre à peu près tout, sauf contre l’esprit « faisceaux italiens». André Malraux

  • La Constituante va droit dans le mur, et en plus elle klaxonne !

    Stupéfiant !

    La lecture de la Tribune de Genève du jour (29 juin) me laisse sans voie, c’est sans doute pour cela que j’écris…

    Sur 3 pages, nos Constituants expliquent que tout va rentrer dans l’ordre à l’automne… Trop tard, le fossé est infranchissable.

    Et même, si des Constituants rêvent encore d’une majorité, le Peuple souhaite une adhésion franche au texte proposé en votation le 14 octobre 2012. Une adhésion, c’est au moins 70% de oui sur le siège !

    Mais l’Esprit du 25 mai hante encore les Constituants de « bonne volonté ».

    Je vous fais grâce des sujets qui fâchent…

    Et pour ceux qui insistent:

    http://geneve.blog.tdg.ch/archive/2011/06/24/la-constituante-va-droit-dans-le-mur-et-en-plus-elle-klaxonn.html


  • « Nous aussi », les Verts se radicalisent !

    La campagne des Verts pour l’élection au Grand Conseil 2009 reprend la signature de celle des Radicaux de 2005 :

    logement.jpg
    TG_éclipse_94x90.jpg
    web180_150px.gif