02/10/2009

Elections du 11 octobre : expositions médiatiques des candidats

exposition.jpg

A 8 jours de l’élection au Grand Conseil genevois, un premier constat, en 3 points, s’impose :

1)   Les médias électroniques favorisent les partis de l’entente (indice 182 par rapport à l’Alternative) et, plus particulièrement le PDC.

 

2)   La presse écrite est plus attentive à une juste répartition de l’exposition médiatique (indice 125 pour la droite par rapport à la gauche).

 

3)   Les députés sortant bénéficient d’un indice d’exposition de 475 par rapport aux nouveaux candidats.

 

Ces indices pour être pertinents devraient être pondérés par l’audience respective de chaque support.

30/09/2009

Lobby : la fédération du commerce genevois « roule » pour le parti libéral.

N’existe-t-il pas des commerçants PDC, radicaux, UDC, MCG, socialistes, verts voir même communistes ?

24/09/2009

PS, parti des fonctionnaires ? Il est temps de choisir !

PSG.jpg

Si l’on considère le MCG (Mouvement Citoyen Genevois) comme le parti de la police, on peut aussi constater l’évolution du parti socialiste genevois vers le parti des fonctionnaires, c’est du moins le constat relevé par le flyer « Il est temps de choisir », soit au moins 53% des candidats pour l’élection au Grand Conseil 2009 (11 octobre) sont des acteurs du secteur public.

La démocratie ne s’intéresse pas au nombre

démocratie.jpg

La conception moderne de la démocratie est le pouvoir par le vote, la capacité à prendre des décisions conformément à la loi de la majorité.

Mais une autre conception évoque une notion de pouvoir qui n’est ni quantitative, ni axée sur le contrôle, mais plutôt sur une potentialité : la capacité des gens ordinaires à découvrir des modes d’action pour agir sur des affaires communes.

Le sens originel, plus large et plus évocateur du mot « démocratie », est la capacité de faire des choses.

Des trois grands termes désignant le pouvoir politique –monarchie, oligarchie et démocratie- seule la démocratie ignore les nombres.

Seule la démocratie ne répond pas à la question « combien » ?

Le pouvoir du demos n’est pas le pouvoir du peuple, ni même de sa majorité, mais plutôt le pouvoir de n’importe qui.

 

22/09/2009

Les électeurs sont-ils influençables ?

Réglementer le temps de parole parait relever du simple bon sens.

Mais cette volonté de comptabiliser le temps de parole, est-elle effective ?

Qui comptabilise ?

20/09/2009

Une élection est la seule compétition qui permette de choisir ses futurs adversaires

Les points cardinaux de SmartVote

smartvote.jpg

Les points cardinaux sur SmartVote sont actuellement occupés :

à l’ouest, le plus à gauche, par Antoine Droin du parti socialiste, (1959, chargé de mission, service social Ville de Genève),

à l’est, le plus à droite, par Céline Amaudruz de l’UDC, (1979, gestionnaire de fortune),

au nord, le plus progressiste, par Charly Schwarz des Radicaux, (1960, responsable de projet marketing),

et au sud, le plus conservateur, par Marc Falquet de l’UDC, (1960, naturopathe).

16/09/2009

« Nous aussi », les Verts se radicalisent !

La campagne des Verts pour l’élection au Grand Conseil 2009 reprend la signature de celle des Radicaux de 2005 :

logement.jpg
TG_éclipse_94x90.jpg
web180_150px.gif

14/09/2009

Grand Conseil 2009 : l’essentiel pour conduire sa campagne en ligne

La campagne en ligne : pourquoi c’est important

Une majorité des Genevois vit, travaille ou apprend au contact de l’ordinateur.

Près de 7 salariés sur 10 travaillent sur ordinateur. 4 Genevois sur 5 utilisent l’Internet, 70 % des internautes se connectent tous les jours. Un tiers des internautes consulte un blog chaque semaine.

 

Communiquer, dialoguer avec les électeurs

Le blog ou site met à la disposition des citoyens les informations de base sur le candidat et ses projets.

Les différents modes de dialogue sur le blog (commentaires, formulaires), la newsletter et la réponse au courrier permettent au candidat d’établir un contact personnel.

On touche ici a l’une des spécificités d’internet comme média : la possibilité de s’adresser directement a chacun, sans passer par le filtre des médias (presse, radio, télévision).

L’ouverture du blog ou site peut être un évènement dans la campagne.

 

Ce qu’on doit trouver sur le blog de campagne

Le blog est aussi votre image. Sa mise à jour doit très régulière et immédiatement visible du nouveau visiteur comme de l’habitué.

 

Faire connaître le blog et son URL

L’URL du blog de campagne comme l’adresse électronique de l’équipe de campagne doit figurer sur tous les tracts, bulletins et documents de campagne.

09/09/2009

Prime aux sortants

Cet automne peu de places pour les « petits nouveaux » au Grand conseil genevois.

Seulement 30 sièges seront réellement à repourvoir, car 70 députés sortants se représentent …

Mais tous les partis ne sont pas égaux face à l’opportunité d’accueillir  ces « petits nouveau », les chances d’être élu varient d’un parti à l’autre :

PS > 47%, Radical > 33%, Verts > 31%, PDC > 13%, Libéral 13%, MCG 12%. (pas de données pour les députés UDC).

L'opinion publique a tendance à offrir une prime aux députés sortants.

De plus, le sortant bénéficie d'un avantage considérable allant bien au delà de la prime au sortant : accès favorisé aux media (c’est un élu !) maîtrise des enjeux, diverses aides et services (notamment celles du secrétariat du Grand Conseil…

 

 

 

08/09/2009

Groupes de soutien « FaceBook » pour le Grand Conseil

Plusieurs candidats au Grand Conseil ont ouvert soit un groupe de soutien, soit un fan-club afin de « grappiller » ces quelques voix qui feront la différence.

Après une lecture attentive de ces divers groupes et des personnes qui les composent, je ne peux m’empêcher de partager avec vous un bien triste constat.

Aucun candidat « vert » ne soutien une candidature d’une autre couleur !

La direction du parti écologique serait-elle devenue « stalinienne » ?

Choisir ses adversaires !

De toutes les compétitions, une élection « à la proportionnelle » est la seule qui permette à chaque candidat de choisir ses futurs adversaires.

07/09/2009

De l‘importance du «vote compact »

Lors des élections au Grand Conseil de 2005, seul 59% des sièges sont la résultante d’un vote compact de liste.

Les plus disciplinés sont naturellement les électeurs UDC avec un taux de 79%, ce qui a assuré 8 sièges.

Puis le MCG avec un rapport de 67% pour 6 sièges, suivi par les Socialistes 59% pour 10 sièges,

les Radicaux avec  58% pour 7 sièges,

les Libéraux avec  57%  pour 13 sièges,

les Verts avec 56% pour  9 sièges.

 

Les moins disciplinés sont les Démocrates-chrétiens avec un ratio de 50% pour 6 sièges.

 

Cet automne peu de places pour les « petits nouveaux » au Grand-Conseil genevois

DSC_0210.JPG

Seulement 30 sièges seront réellement à repourvoir, car 70 députés sortants se représentent …

Mais tous les partis ne sont pas égaux face à l’opportunité d’accueillir  ces « petits nouveau », les chances d’être élu varient d’un parti à l’autre :

PS > 47%, Radical > 33%, Verts > 31%, PDC > 13%, Libéral 13%, MCG 12%. (pas de données pour les députés UDC).

L'opinion publique a tendance à offrir une prime aux députés sortants.

De plus, le sortant bénéficie d'un avantage considérable allant bien au delà de la prime au sortant : accès favorisé aux media (c’est un élu !) maîtrise des enjeux, diverses aides et services (notamment celles du secrétariat du Grand Conseil