10/09/2011

La véritable origine de l'expression "Le mariage de la carpe et du lapin" (toute ressemblance avec l’actualité serait fortuite).

Un beau matin
Jeannot Lapin
Lissait sa pelisse,
Se mirant et s’admirant,
Tel Narcisse,
Dans l’eau flatteuse d’un étang.

Dans le reflet du miroir,
Dame Carpe allait nageant
En agitant ses nageoires
Nonchalamment.

Cupidon passait céans
Ayant fort mauvaise mine.
Poussé par une humeur chagrine,
Il voulut que sa flèche aille
Transpercer à la fois le cœur
De la dame aux mille écailles
Et de notre mignon rongeur.

Aussitôt à la folie ils s’aiment
Et veulent devenir amants
Réalisant dans l’instant même
Qu’ils ont chacun leur élément.

C’est bien connu le lapereau
A peur de l’eau!
Pourtant, tout de courage,
Il plonge et nage,
Pour honorer l’oblongue élue.
Las! Ses efforts sont superflus,
Et sans avoir pu consommer,
Le poids de sa pelisse
A tôt fait de l’entraîner
Dans les Abysses.

Dame Carpe, qui ne prononce
Jamais un mot de trop,
En silence le remonte
Sur le rivage, où Jeannot
Boit sa honte mais ne renonce:
Il faudra bien qu’il la monte!

C’est bien aussi dans les idées
De notre carpinidée
Qui sur la berge d’un bond se hisse;
Notre lapin veut faire l’amant
Mais sur le bleu ses assauts glissent
Infiniment;

Bientôt notre pauvre poissonne
Vient à manquer d’eau. Elle suffoque,
L’heure de la retraite sonne;
Foin d’amours loufoques!

Voici pourquoi fut aussi triste
Le mariage de la carpe et du lapin
Tout cela à cause d’un galopin

04/09/2011

Le MCG est hanté…

mcg.jpg

Les campagnes électorales du MCG sont une série de discours qui consiste à prendre les électeurs pour des ploucs, ainsi l'énergie déployée par le MCG, lors d'une campagne, a beaucoup plus à voir avec le goût du pouvoir qu'avec le sens du bien public.

Et c’est comme ça que ce développe l’esprit « faisceaux italiens » qui hante le MCG. Il ne dit jamais son nom, il rampe, il flotte, quand il montre le bout de son nez, on dit : « C'est lui ? Vous croyez ? Il ne faut rien exagérer ! »

Et puis un jour on le prend dans la gueule et il est trop tard.

J'ai vu les démocraties intervenir contre à peu près tout, sauf contre l’esprit « faisceaux italiens». André Malraux

02/09/2011

La Société Générale d’Affichage (SGA) nuit au débat politique. Délibérément !

Pour preuve, les 48 emplacements dédiés à la communication politique, dont seulement 12 sont visibles par des hérons, une mouette et quelques dealers.

Ces panneaux sont déployés entre écluse et passerelles. De plus ils sont maqués par les arbres du trottoir !

P1040042.JPGP1040043.JPG

Ce choix délibéré de nuire au débat politique serait condamnée par m’importe quel étudiant en communication.

 

Nous pourrions croire que la SGA aime la politique seulement quand elle paye ses emplacements !

 

10/08/2011

Nationales 2011 : mes estimations

A quelques jours (vendredi) de la première publication des estimations nationales pour l’élection du Conseil national, je me lance sur une estimation pour Genève :

Parti                   2007          Estimations 2011      Sièges

PLR                    22.53*                  19                            2

UDC                   21.06                    20                            2

Socialistes         19.11                    18                            2

Les Verts           16.38                    15                            2

MCG                   3.25                         8                           1

PDC                    9.70                         8                           1

Solidarités          4.90                         5                

Vert'libéraux                                        5      

Evangélistes      1.19                          2                

Pirates                                                 0                                            

 

A la lecture de la répartition des sièges, il existe un siège « flottant » qui sera attribué soit au PLR ou aux Socialistes. Il dépendra du score personnel de leurs ténors respectifs.

 

*cumul entre les Radicaux et les Libéraux en 2007

 

 

01/07/2011

Fusion des Polices ? Vite !

police.jpg

Les instances politiques limitent trop souvent le débat à un nombre restreint de problèmes, parce que ce sont des problèmes qu’elles « pensent pouvoir contrôler », plutôt que de s’attaquer aux problèmes fondamentaux et qui nécessiteraient une refonte importante des politiques actuelles.

Notre sécurité, ou le rétablissement de notre sécurité, est un enjeu de démocratie bien vécue.

Deux moyens d’action sont à disposition pour rétablir notre sécurité:

1) Prendre des mesures à court terme, qui doivent se traduire par des résultats rapides et visible, par exemple appliquer la loi et créer une seule force de sécurité

2) Agir sur le long terme, avec un objectif avoué de s’attaquer à la source des problèmes.

Le besoin de sécurité compte parmi les attentes le plus pressante de la population.

Il appelle l’action de professionnels aptes à maitriser la diversité des espaces de vie et à agir de manière appropriée.

29/06/2011

La Constituante va droit dans le mur, et en plus elle klaxonne !

Stupéfiant !

La lecture de la Tribune de Genève du jour (29 juin) me laisse sans voie, c’est sans doute pour cela que j’écris…

Sur 3 pages, nos Constituants expliquent que tout va rentrer dans l’ordre à l’automne… Trop tard, le fossé est infranchissable.

Et même, si des Constituants rêvent encore d’une majorité, le Peuple souhaite une adhésion franche au texte proposé en votation le 14 octobre 2012. Une adhésion, c’est au moins 70% de oui sur le siège !

Mais l’Esprit du 25 mai hante encore les Constituants de « bonne volonté ».

Je vous fais grâce des sujets qui fâchent…

Et pour ceux qui insistent:

http://geneve.blog.tdg.ch/archive/2011/06/24/la-constitua...


24/06/2011

Grand Conseil : au moins 30% des députés se foutent de nous !

grand conseil.jpg

Vendredi Jeudi 17:00, reprise des débats au Grand Conseil… Même pas la moitié des Députés sont assis derrière leurs pupitres !

Un quart d’heure plus tard, encore 36 absences !

15 minutes après, il manque toujours 30 députés…

Je dois constater que les absences sont plus marquées sur les bancs de l’entente que sur ceux de l’Alternative, mais il est juste de dire que les bancs de gauche sont composés d’une majorité de fonctionnaires ou assimilés.

Pour rappel, les fonctionnaires sont libérés par leurs employeurs pour pouvoir siéger !!!

Les débats sur les comptes se déroulent vendredi, combien de Députés viendront se jouer de nous ?

12/06/2011

Recrutement du personnel en Ville de Genève : mauvaise politique ?

Il faut savoir qu’en Ville de Genève, les charges de personnel (traitements, charges sociales, etc.) représentent 36% du total des charges de fonctionnement, soit plus de 401 millions (chiffres 2008).

La Cour des comptes a relevé quelques cas particuliers dans le cadre de recrutements effectués à la demande de conseillers administratifs. Dans la pratique économique, le terme anglais « management override » définit les cas où la direction utilise son pouvoir décisionnel afin de contourner les contrôles internes d’une organisation.

De plus, lors de la publication d’offres d’emploi l’utilisation de la mention « le poste sera vraisemblablement repourvu en interne » génère du travail administratif inutile et ne permet pas de garantir le respect d’égalité de traitement.

 

Il est aussi constaté que la politique de mobilité actuelle tend à générer des inadéquations entre le travail fourni et la rémunération.

Pour en savoir plus: rapport de la Cours des comptes

07/06/2011

Conseil Municipal de la Ville de Genève, « hold-up » radical sur le PLR

Après cette séance d’installation du nouveau Conseil municipal, c’est Jean qui rit, Jean qui pleure au sein de la nouvelle formation du PLR.

Par exemple, les cousins issus radicaux trustent les principaux postes :

 

Chef de groupe, un radical

Bureau du Conseil, un radical,

Commission de la taxe professionnelle, une radicale,

Commission pour le logement social, un radical,

Fondation de St-Gervais, une libérale, la seule désignée pour l’instant !

Et le PLR n’arrive pas à se mettre d’accord, entre ses deux fractions, pour désigner ses représentants au Grand-Théâtre et é la Fondation pou les arts dramatiques…

02/06/2011

Le Conseil National n’aime pas les consommateurs

conseil national.jpg

Par  91 voix contre 60 voix, 3 abstentions et 42 absences (non excusées), les Conseillers nationaux ont refusé la  proposition  du Conseil des Etats ci-dessous :

 

« Agit de façon déloyale celui qui, notamment, utilise des conditions générales qui, en contradiction avec les règles de la bonne foi, prévoient, au détriment du consommateur, une disproportion notable et injustifiée entre les droits et les obligations découlant du contrat »

 

Dont l’objectif était de donner aux consommateurs un moyen de faire valoir ses droits.

 

En cette année électorale, il est intéressant d’identifier parmi les élus genevois au Conseil National ceux qui se sont opposés à cette modification :

Brunschwig Graf (PLR), Hiltpold (PLR), Nidegger (UDC), Reymond (UDC)

 

Que chaque consommateur se souvienne des ces députés au moment de faire le choix de ses représentants au Palais Fédéral…

Détail des votes (ICI)

 

01/06/2011

De l’indécence politique

Rochat.jpg

La tribune de Genève du 1er juin reprend une information de 20Minutes : « l’élu Thierry Durand à voté à la place de sa fille ». Je ne veux pas plus blâmer Thierry Durand qui doit être au plus mal, s’il a pris connaissance de la dizaine de commentaires laissés sur le site de la Tribune.

Au-delà d’un acte répréhensible, c’est l’attitude de Président des Verts qui laisse planer un doute sur l’intégrité du Parti: « Il ne me semble pas que l’on aille vers une sanction ».

Mais là, je rêve !

Cette phrase prononcée par le gardien de l’orthodoxie politique d’un parti qui prône l’honnêteté et la transparence est tout simplement pas admissible.

L’acte commis par Thierry Durand mérite bel et bien une sanction, exemplaire.

C’est la responsabilité de l’identité du monde Politique qui est engagée et il est temps que la Politique retrouve un peu de décence.

30/05/2011

Constituante : les éléments « remontés » de la large consultation publique n’ont pas été pris en compte : Ce n’est pas seulement une honte pour les Constituants, mais aussi pour l’ensemble des genevois qui, encore une fois, ont été pris pour des dindes !!

24/05/2011

La fusion n’aura pas lieu ! Du moins ce soir…

indicateur.jpg

Prévue ce soir (24 mai), la fusion entre le parti radical démocratique genevois (sa véritable appellation) et le parti libéral genevois ne peut pas avoir lieu.

Pas par manque d’enthousiasme des militants convoqués pour 19 :30 à la salle des fêtes de Troinex, mais simplement par les statuts du parti radical, datés du 26 mars 2009.

 

Explications :

Les statuts à l’article premier relatif à la constitution précisent que le parti radical est une association régie par les présents statuts, mais ils omettent un article au sujet de la dissolution.

Ils font aussi référence aux articles 60 et suivants du Code Civil Suisse.

 

A ce sujet, la dissolution d’une association, l’article 76 précise que la « dissolution peut être décidée par l’association », qui est légalement composée de ses membres.

L’article 4 des statuts du parti radical indique que le membre est « toute personne qui adhère aux principes du Pari Radical genevois ».

 

Violation du Code Civil ; les membres ne sont pas invités à se prononcer ce soir !

 

Suivi par un petit couac, avant de fonder la nouvelle entité, le Parti Libéral-Radical (PLR), annoncée pour le 30 mai ; il aurait été judicieux, afin éviter un effet suspensif, de veiller au respect de la protection des droits des membres ; article 75 du Code Civil Suisse qui précise : « Tout membre est autorisé de par la loi à attaquer en justice, dans le mois à compter du jour où il en a eu connaissance, les décisions auxquelles il n’a pas adhéré et qui violent des dispositions légales ou statutaires ».

22/05/2011

Associations : Dissolution

dissolutiobn.JPG

Sauf éléments contraires explicités dans las statuts d’une association, la dissolution peut être prononcée uniquement par les membres (CC.art.67, 76 D) et en aucun cas cette compétence peut être déléguée.

23/04/2011

Votations du 15 mai : la politique au service des lobbies

votations du 15 mai.jpg

A l’occasion des votation15 mai, où 5 sujets sont soumis au peuple, presque tous les partis politiques se sont mis au service des lobbies ; certains défendent les intérêts de la CIG (Chambre Immobilière de Genève) ou de la FER (Fédération des Entreprises Romandes ; d’autres se transforment en « porte-parole » de ProNatura, de l’Association des Producteurs de Cardons ou encore de la Fédération des Associations de Quartiers et d'Habitants.

Tous, sauf un, les Vert’libéraux qui prennent au niveau de la communication position sur l’ensemble des sujets.

Pour rappel, un parti politique est au service de l’ensemble de la collectivité et il se doit de communiquer sur tous les sujets soumis en votation, même si certains sont moins « sexys »…

14/04/2011

Administratives 2011, le taux de participation est de 22.1% à J-3

A titre de comparaison, le différentiel, à J-5, était de 8.8% en faveur des élections municipales…

16/03/2011

Ville de Genève ; le prix d’un fauteuil

Sur la base des budgets de campagne, communiqués par la Tribune de Genève du 28 janvier, voici le prix de revient d’un élu :

 

PDC : 47'143.-

PLR : 23'333.-

Socialiste : 21'875.-

Vert : 16'364.-

MCG : 7'273.-

EàG: 6'666.-

UDC : 6'250.-

  

09/03/2011

Sandrine Salerno, candidate des Verts en Ville de Genève...

Selon le profil défini par Smartvote, Sandrine Salerno serait la candidate idéale pour les Verts…

Issu de l’analyse Sandrine Salerno est en accord à 81.1% avec les positions défendues par les Verts, respectivement à 79.1% avec les Socialistes.

Tandis que Sami Kanaan est en accord à 83.7% avec les thèses socialistes

08/03/2011

Municipales 2011, à J-5, le taux de participation est de 19,26%, soit 57'200 bulletins

07/03/2011

A J-6, le taux de participation aux élections municipales s’élève à 16.5%, soit 49'011 votes.