Ce désespoir froid qui use l'âme

C’est la solitude qui étouffe une majorité de personnes âgées.

La solitude, c’est ce désespoir froid qui use l'âme, la santé et le cœur. Il est clair que cet isolement n'a pas été choisi, mais imposé par une société qui refuse de vieillir et, par conséquent, nie la vieillesse.

Souvent les personnes âgées ne sont pas considérées comme des citoyens à part entière et qu'on les laisse sciemment en marge de la société.

On ne parle jamais des personnes âgées, sinon pour dire qu'elles sont maltraitées ou qu'elles coûtent horriblement cher au système de santé.

On ne parle jamais du fait que ces gens rendent des services, qu'ils font tourner l'économie.

Le problème, c'est que cet apport est rarement reconnu par la société, et on les présente toujours comme des victimes ou comme un fardeau pour la société.

Commentaires

  • En se retrouvant plus seul.e il est possible de reprendre des études, sujets, etc., laissés en plan.
    D'abord, évidemment la santé puis

    un exemple

    j'eus ce que j'appelai une vision il y a très longtemps qui me bouleversa jusqu'à la moelle des os venant comme confirmer la Pentecôte mais cette fois individuelle.
    Je pensai devoir transmettre le fruit de cet événement mais un jour je me demandai s'il y eut réellement une vision me revenant en tête après des années d'oubli, au moment de cette vision je devais avoir environ sept à huit ans, ou s'il s'agissait d'un rêve dans ma trente-troisième année. Nos anciens d'avant les Freud, Jung ou Lacan estimaient que Dieu envoie des songes mais aujourd'hui nous avons appris que le surconscient, voir les travaux de Paul Diel, lui, envoie des rêves qui sont des avertissement à propos de risque de vanité ou de banalisation ("platitude") ce mal létal de notre époque à cause de multiples désirs exaltés.

    Après un peu plus de trente ans je compris que cet événement ne m'invitait pas à transmettre mais à apprendre à mieux me connaître.

    L'âge venu il m'a été possible de retrouver un meilleur équilibre psychique et affectif également par un yoga non de snobisme, trop souvent, mais de concentration intériorisée sur ces centres nerveux et de conscience par l'Inde appelés chakras.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel