A moins de 10 km...

Les nouvelles technologies nous permettent de réduire notre empreinte environnementale en répondant à nos besoins quotidiens par des solutions moins polluantes que celles que nous adoptons habituellement. La substitution est donc une piste que nous pouvons explorer

Ce principe trouve sa pleine logique lorsque le recours à une écotechnologie a pour conséquence de diminuer, par exemple, l’utilisation du transport automobile.

Ainsi le e-shopping, le télétravail ou les substituts à la voiture thermique sont des moyens de minimiser notre impact écologique. Mais le débat autour de ces derniers n’est pas clos.

Vélos, voitures, scooters électriques sont présentés comme des solutions technologiques envisageables et réalistes. Selon l’OFS, nous travaillons en effet à moins de 9 km de notre domicile et nous pourrions donc tout à fait utiliser des transports non-thermiques, ne rejetant pas directement de C02.

Selon la REMP, 51,3% utilisent encore leur voiture/moto pour aller travailler, contre seulement  28,2% les transports en commun et 8,4% le vélo.

Mais plusieurs questions restent entières, notamment celles des pollutions liées à la fabrication des batteries et l’origine de l’électricité

Commentaires

  • Il est plus facile de contrôler les rejets d'une seule sources d'énergie que les rejets d'une multitudes de voitures thermiques. La dispersion des polluants des voitures thermiques est incontrôlable.

    Ce problème d'origine de la source d'énergie est moins un souci en Europe où le renouvelable se développe.

    Et puis, une ville moins polluée et moins bruyante avec les voitures électriques, ce serait du bonus pour notre santé.
    Parce que les pics de pollution, le bruit de la circulation qui dépasse les normes dans une indifférence politique parce que ça coûte cher de réagir rapidement (comme si notre santé était gratuite) ne trouvera pas de solution tant que les voitures thermiques rouleront.

    Ne pas encourager la voiture électrique ou hybride au niveau locale, c'est "criminel" pour notre santé.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel