Désir de sens

J'en ai marre de ces politiciens incapables de poser les questions fondamentales:
Dans quel monde souhaitons vivre ? Quelle vie voulons-nous mener ?

Le temps est venu de réfléchir à une écologie généralisée qui pense la culture et la société, qui s'intéresse au conditions d'existence et aux écosystèmes sociaux.

Une politique qui tienne compte de l'individu et de sa complémentarité avec le collectif, de son désir d'indépendance et son besoin d’attachement, de ses objectifs économiques et de son désir de sens.

Commentaires

  • Entièrement d'accord avec vous.

    Ce qui est particulièrement révoltant, est cette gauche qui ne se préoccupe que de problèmes secondaires sans se poser des questions de fond. Ils sont responsables de ce fiasco.
    La droite n'est pas mieux, voir pire, mais ça n'a jamais été d'eux que pouvait venir l'espoir.

    Les écolos ont trahis la population en faisant du socialisme et ils ont donc laisser tomber l'écologie comme fondement du parti.
    La qualité de vie comme moteur de l'écologie à ses début s'est fait remplacer par une idéologie de gauche et droite, axée sur la croissance : immigration pour payer les retraites, donc accueil de nouvelles entreprises.
    Le bien-être à la poubelle.

    Que les villes deviennent des lieux où il fait bon vivre, des lieux de vie et non de dortoirs. Les villes ne doivent pas être dépassées par cette croissances de folie.
    Les écolos suisse qui se soucient du bien-être des animaux devraient apprendre que l'humain en est un, et qu'il a aussi des besoins, particulièrement dans les villes.

    J'ai aussi marre de ces politiciens dans toute la Suisse qui ne savent que répéter la même chose et qui font la même chose depuis toujours parce qu'ils n'arrivent pas à tourner la page du 20ème siècle et sont incapable de penser d'abord au bonheur du citoyen autrement que par l'économie/chômage .

    Pour le PS,c'est bien de parler des crèches, mais à un moment il faut avoir une vision qui dépasse le bout de son nez. Le PS a déjà dépassé le ridicule.
    Une raclée du PS leur serait peut-être salutaire.

    Quant à la droite, j'espère voir les Verts-Libéraux plus indépendant de la droite. Finalement ce seront peu-être eux les mieux placés pour répondre aux demandes des citoyens.

    La droite classique est sans espoir, figé dans un passé, loin des gens, sans vision du futur, se satisfaisant de leur confort politique. Les quelques voix dissonantes semblent être étouffées par des personnes pour qui tout va bien en Suisse.

    Un coup de sac pour les prochaines élections serait salutaire pour notre avenir, mais le suisse est trop peureux. J'espère que les faux Verts socialistes et surtout Vert-libéraux crèvent le plafond et enterrent les autres partis. C'est une utopie, mais c'est un besoin entre urgence climatique et urgence de repenser les villes sous l'aspect humain.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel