Loi du mensonge

Article 1 : le mensonge a toujours une finalité.

 

Article 2: les mensonges sont rapides à proliférer, ils se suffisent à eux-mêmes pour donner naissance à d'autres tromperies.

 

Article 3 : les mensonges naissent d'autres mensonges, tout se passant comme si la menterie était, par nature, réciproque, à l'instar de la duperie, son proche parent.

 

Article 4 : le mensonge respecte la vérité, en tout cas ses apparences. Singeant la réalité, il se condamne à la vraisemblance pour seul but : éviter la crise.

 

Article 5 : découvrir la finalité de tout mensonge constitue l'unique moyen d'approcher la vérité.

 

Article 6 : la plupart du temps, le menteur ne peut choisir d'autres voies que son mensonge, car il a conscience de se trouver face à un système qui lui est hostile.

 

Article 7 : lorsque l'article 6 est vérifié, on doit s'interroger sur la légitimité du mensonge.

 

Article 7a : comment arguer d'une prétendue « légitimité du mensonge » ?

Commentaires

  • Bonjour.
    Vérité ! Éternel sujet des discordes du monde ! cherchée par les uns, cachée par les autres, aimée passionnément, ou persécutée follement, mais revendiquée toujours par ceux qui ont voulu régner sur la terre, alors qu'aucun d'eux ne la possédait. Et si vous demandez pourquoi elle a ce prestige, on vous dira que c'est parce que tout au fond de l'histoire se trouva un temps où la VÉRITÉ était la base même du pouvoir. Celui qui SAVAIT enseignait et cela lui conférait une puissance sociale, une autorité. C'était l'Âge d'Or, l'époque bienheureuse où régnait le Droit naturel, « Jus Naturale ». Cela dura pendant une longue période de temps, toute la première jeunesse de l'humanité, et c'est pour cela que l'atavisme rend à l'enfance actuelle, quand elle n'est pas pervertie par le milieu social, la spontanéité du vrai instinctif. Le mensonge n'a été introduit dans le monde qu'avec l'usurpation et pour la justifier.
    Lien : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/
    Cordialement.

  • Il y a le mensonge pour protéger, pour détruire, à des fin personnelles et j'en oublie certainement.

    Va t'on dire à un enfant que son dessin est moche ?
    Parfois le mensonge est légitime lorsqu'il s'agit d'éviter inutilement de blesser quelqu'un, et que la vérité n'apporte aucun avantage pour la personne.

    A l'article 7a, j'ajouterai le mot "malveillant" à côté du mensonge.

    Ce mot "malveillant" ajouté, rend compte de la complexité de la vie. Cette complexité que toutes idéologies balayent d'un revers de la main, ce qui les rend bidon.
    L'idéologie est un mensonge particulier, puisque les personnes sont sincères, ils y trouvent alors une légitimité.

    Pour le reste, la majorité des cas, ces lois sonnent justes

Les commentaires sont fermés.