18/11/2018

Aux urnes, citoyens !

Il est certain que la citoyenneté est en premier lieu un statut juridique. Tel a été la conquête des démocrates à travers le temps.

 

Ce statut comprend avant tout le droit de vote et le droit d'éligibilité.

 

Il n'en reste pas moins qu'aujourd'hui, il paraît pas suffisant que les citoyens disposent de droits, il semble nécessaire qu'ils les exercent.

 

C'est là toute la question de la participation active des citoyens. Or, à l'heure actuelle, nos sociétés semblent atteintes d'une certaine apathie citoyenne. L’abstentionnisme électoral ne fait pas de doute. Ce comportement peut être révélateur d'un désintérêt total pour la chose et  un signe inquiétant du retrait des citoyens de la vie publique.

 

L'approfondissement de la question montre que l'abstentionnisme est d'avantage révélateur d'une crise de représentation et que sa non participation à une votation est souvent un choix rationnel.

 

Par le biais de l'abstentionnisme, le citoyen aspire surtout à montrer son mécontentement et une grande aspiration au changement, à la rupture politique.

 

Commentaires

L’abstentionnisme est conséquent au fait que pour un grand nombre de citoyens ça ne va pas si ma l que cas. L'assurance chômage, les aides sociales, le smartphone, la télé, un petit coup au bistrot et l'assurance d'être pris en charge d'une façon ou d'une autre sans avoir à se bouger.
Ce confort médiocre suffit à beaucoup de gens qui ne se mobilisent plus pour défendre leur gagne pain puisque le pain il l'auront de toute façon, leur identité , pas grave tant qu'on leur impose pas de faire disparaître leurs croix..., leur indépendance, pas grave puisque on ne laisse pas à des juges étranger le droits de nous imposer le leur..., leurs libertés, on est libre puisqu'on peut dire ce qu'on veut sans que rien ne change et même voter comme le neuf février pour rien. Bref les citoyens sont devenus des veaux comme disait De Gaule. Tant qu'ils reçoivent leur fourrée quotidienne et qu'ils peuvent se pleurer dans le gilet sur les réseaux sociaux ça va. Aller voter s'est prendre le risque de faire changer les choses!

Écrit par : Maendly | 18/11/2018

Le problème de l'abstentionnisme est de laisser à d'autres de choisir l'avenir à votre place.

A votre avis, quel sera le taux de participation aux votations du 25 novembre 2018?

Écrit par : G. Vuilliomenet | 18/11/2018

Il n'y a aucune excuse valable à l'abstentionnisme dans ce pays.

Écrit par : Bruno Hubacher | 18/11/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.