29/07/2018

Le bruit rend malade et il n'existe aucun droit au calme dans notre société !

Chacun perçoit le bruit de manière très subjective et en fonction de nombreux facteurs: la personnalité, l'âge, le bien-être psychique et physique, le vécu sonore, le moment de la journée et les facteurs acoustiques qui définissent le bruit. 

 

Toutefois, le bruit est une forme de pollution environnementale sous-estimée et négligée. Un bruit trop présent peut nous rendre malades (troubles du sommeil, stress, nervosité, agitation, abattement, troubles de la concentration, baisse des performances, augmentation de la pression sanguine, problèmes cardio-vasculaires).

 

Or nous ne pouvons pas échapper aux nuisances sonores, ni le jour ni la nuit, car nous n'avons pas la possibilité de fermer nos oreilles.

 

Les mesures prises jusqu’ici pour lutter contre le bruit ne suffisent pas à garantir notre qualité de vie. Il est temps de passer à la création de notre espace sonore.

 

Il est nécessaire de créer des zones de calme (les zones calmes, bruit du trafic inférieur à 40 décibels (dB) durant la journée, sont rares).

 

Il suffirait d’une baisse de 6 dB sur l’ensemble de la ville pour qu’apparaissent de nouvelles zones de tranquillité.

 

Cette perspective est de l’ordre du possible. Il faudrait d’abord canaliser les véhicules vers les routes principales.

 

Sur ces axes, la pose ciblée de revêtements silencieux dans les localités permettrait d’obtenir, pour une vitesse de 40 km/h et plus, une réduction allant jusqu’à 5 dB. Dans les quartiers résidentiels, le niveau sonore pourrait être abaissé d’un maximum de 2 dB si la limitation de vitesse passait de 50 à 30 km/h.

Commentaires

Impossible dorénavant de profiter d'une balade tranquille au bord du Rhône. En effet, plusieurs enceintes y diffusent de la musique boum-boum toute la journée, différents rythmes simultanément, mais toujours dans la catégorie rap/hip-hop/salsa-brésilien & C°. Il me prend parfois de envies de prendre un gros haut-parleur et diffuser soit Charles Trénet soit La Callas, juste pour voir ce qu'en pensent ceux qui imposent leur belle musique aux autres. L'espace vide au-dessus de l'eau additionné aux falaises de Saint-Jean permettent aux décibels de se répercuter bien loin à la ronde, pour que tout le monde puisse en profiter.

De la musique de fond partout, partout.....
Le silence est devenu une denrée rare, un véritable luxe, hors de prix!

Écrit par : Arnica | 29/07/2018

Et même si l'envie vous prenait de porter plainte ,la police de proximité répondra ,mais Madame ce sera votre parole contre la leur
Alors qu'on cesse de dire qu'en Suisse les personnes âgées vivant seules en Immeuble soient protégées
C'est un leurre ni plus ni moins

Écrit par : lovejoie | 05/08/2018

La voiture électrique qui ne fait pas de bruits et ne polluent pas l'air devraient bénéficier d'un coup de pouce de l'Etat

Écrit par : motus | 05/08/2018

Et la pollution sonore provoquée par les véhicules prioritaires comme la police, les pompiers ou les ambulances, on en parle?
Je reviens de Lisbonne. J'ai vu des ambulances passer, elle ne faisait pas hurler leurs sirène à tout bout de champ, juste quand il le fallait.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 06/08/2018

Arnica,
Je suis d'accord avec vous et le bruit de cette pseudo musique (rap, hip hop) de ceux qui n'ont aucun talent, ni musical, ni poétique, dont se repaissent certains djeunes toute la journée, m'est insupportable. Je trouve votre idée de leur imposer de la VRAIE musique à plein tube de temps à autre excellente et j'espère que certaines personnes mettront votre proposition en pratique.
Je trouve aussi insupportable de ne plus pouvoir assister à un match (hockey, volley, etc.) ou spectacle sportif (courses, etc.) sans qu'on nous casse les oreilles avec une musique débile à fond à chaque pause. Le silence (qui n'est que relatif dans une enceinte de sport...) ferait-il peur aux sportifs et à leur public ?!

Écrit par : Françoise | 06/08/2018

Habitante d'un quartier à l'écart de la ville, depuis ce matin 8 heures la souffleuse à feuilles fonctionne à merveille : aucune panne, aucun répit ...

Seul le camion-poubelle l'a dérangée et encore brièvement.

Il est 11h30 et elle est toujours présente ... ne faisant que déplacer le ramassage des feuilles tombées avec l'orage d'hier soir, des branches cassées, des papiers qui hélas décorent méchamment les pelouses mais elle oublie les excréments canins - elle doit être allergique la pauvre -, elle continue sa mélodie plus ou moins éloignée de mon appartement ...

Vivement la pause du déjeuner ... en espérant que cela soit terminé pour la journée avant la reprise mercredi au cas où un orage reprendrait ses droits pour épousseter les feuilles mortes ...

Au final, l'emploi des souffleuses ne fait que déplacer le problème au lieu de la régler puisqu'il faut ensuite ramasser les déchets organiques et les déposer dans une benne !!!

De plus, une partie de ces déchets organiques sont soufflés sur un chemin que la Commune nettoie en "enlevant" ces déchets : nous payons l'emploi de la souffleuse dans les charges locatives et le nettoyage desdits déchets par le biais de nos impôts à la Commune soit deux fois !!!

Oui je suis bien genevoise même en habitant dans le canton voisin : râleuse et en suis fière !

Et en plus il y a une réfection de toiture ce qui offre une odeur de goudron depuis deux semaines ...

Belle journée à tous !

Écrit par : Marie | 07/08/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.