26/06/2017

Le bruit... c'est fou !

Chacun perçoit le bruit de manière très subjective et en fonction de nombreux facteurs: la personnalité, l'âge, le bien-être psychique et physique, le vécu sonore, le moment de la journée et les facteurs acoustiques qui définissent le bruit. 

Toutefois, le bruit est une forme de pollution environnementale sous-estimée et négligée. Un bruit trop présent peut nous rendre malades (troubles du sommeil, stress, nervosité, agitation, abattement, troubles de la concentration, baisse des performances, augmentation de la pression sanguine, problèmes cardio-vasculaires).

Or nous ne pouvons pas échapper aux nuisances sonores, ni le jour ni la nuit, car nous n'avons pas la possibilité de fermer nos oreilles.

Les mesures prises jusqu’ici pour lutter contre le bruit ne suffisent pas à garantir notre qualité de vie. Il est temps de passer à la création de notre espace sonore.

Cette perspective est de l’ordre du possible...

Commentaires

Ce serait une bonne idée de cesser de passer de la musique dans les restaurants. Une musique que les clients ne peuvent pas choisir et qui vient s'ajouter au brouhaha des conversations et au bruit de la machine à café qui mout des grains.... Et à cause de la musique, les gens doivent parler plus fort et c'est le cercle vicieux.

Dans les fitness, les profs ont des micros pour que leur voix porte par-dessus la musique du cours - et à l'entrée de la salle, on trouve un distributeur de bouchons pour les oreilles. Absurde, non? Il suffirait de baisser le volume de la musique et comme ça, personne ne deviendra sourd avant l'âge.

Écrit par : Arnica | 26/06/2017

Bonjour,

Que nos autorités punissent très sévèrement les usagers de la voie publique qui munissent leurs véhicules de pots d'échappement rauques, qui font hurler leurs moteurs, qui activent leurs sirènes d'ambulance ou de police ou de service du feu en pleine nuit alors que les yeux sont suffisants pour détecter les girophares ; que les restaurateurs qui obligent les clients à subir une musique non-sollicitée soient soumis à une taxe de pollution ; et qu'enfin, dans chaque école, il y ait un cours dédié à la beauté du silence et à la contemplation de celui-ci par la méditation.

Je vous remercie pour votre attention.

Écrit par : Arlette | 28/06/2017

Il faudrait que ce blog passe en première page du TDG! Entièrement d'accord avec Arnica que l'on crée des niveaux de bruits insupportables, pour ensuite offrir des palliatifs. Nous nous préparons à l'agression annuelle, au bord du soutenable, du Paléo festival, juste sous nos fenêtres près de Nyon (il n'a rien à voir avec Nyon, dont les habitants passent des nuits paisibles). Les festivals de musique génèrent des niveaux sonores à assommer des boeufs, à distance de km - pour couvrir des espaces assez restreints de quelques centaines de m2. Est-ce que 90db ne seraient pas suffisants? Il faut absolument dépasser le bruit des avions au décollage? Mais les avions décollent pendant quelques secondes, les festivals durent des heures et des jours. Le patron du festival est un soi-disant écologistes, sauf quand il s'agit de bruit et circulation inutile. Les nuisances sonores sont inacceptables, sauf si elles viennent avec des appuis puissants

Écrit par : mainvision | 29/06/2017

Sujet assourdissant de vérité et grâce au clavier je suis sûre de ne pas à avoir à vous crier dans l'oreille ..
La plupart du temps on est agressé mais le top c'est aux concerts et même au cinéma que j'évite si je n'ai pas mes boules Quiès.
Et le pire c'est quand il y a des enfants ou des animaux.
La dernière fois au Parc de la Grange un enfant avait des écouteurs de protection, ça m'a fait plaisir et j'espère que ça va faire réfléchir certains et calmer cette folie inutile, nuisant à la qualité des sons, addictive et dangereuse pour la santé..voilà c'est dit, pourquoi pas une initiative pour faire respecter les normes?

http://www.environnementalblog.wordpress.com

Écrit par : Marjorie | 14/07/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.