08/06/2017

Pas confondre interculturel avec multiculturel

dans de nombreuses batailles idéologiques, ils sont devenus porteurs de préférences idéologiques ou politiques et se sont ainsi chargés de jugements de valeur.

Les notions de multiculturel et d’interculturel sont bien souvent abordées sans vraiment questionner leur véritable sens. Dans le langage courant, ils sont couramment employés dans un sens équivalent qui recouvre en fait aussi des enjeux politiques et des conceptions différentes de la société.

Mais Il n’existe pas à proprement parler de définition exhaustive: la plupart des dictionnaires se contentent pour ce qui concerne le multiculturel d’un « qui relève de plusieurs cultures » et d’un « qui concerne les rapports entre les cultures » pour l'interculturel.

De mon point de vue, une société interculturelle invite au partage des savoirs, à la connaissance des coutumes de l’autre, à une imbrication et à une interpénétration mutuelles. 

Tandis qu'une société multiculturelle génère une juxtaposition des communautés d’où résultent rapidement une ghettoïsation des comportements et une séparation des idéaux.

Commentaires

Interculturel désigne ce que l'on voudrait idéalement, tandis que multiculturel cache notre incapacité à le faire.
Mais cela n'est pas nécessairement dû à un manque de bonne volonté ou à un manque de volonté politique, comme aimeraient le faire croire certains idéalistes qui croient que l'être humain est malléable à souhait.
J'ai constaté, dans les années, '90 du siècle dernier que la multiculturalisme dont les Australiens étaient déjà si fiers, se résumait souvent au fait que les nourritures asiatiques et autres étaient abondamment à disposition dans tous les sous-sols des grands centres commerciaux ainsi que dans un grand nombre de restaurants pour ceux qui avaient plus de moyens.
Ce qui rendait le fait possible était justement l'existence de communautés nombreuses et très soudées qui vivaient en cercle fermé tout en mettant à disposition leurs produits et leurs savoir-faire aux autres publics.
Mais pour peu que nous ouvrions les yeux et les oreilles, cette propension à "rester entre-nous", dont les raisons sont nombreuses, se manifeste tout aussi bien chez nous: ils suffit d'être quelque peu attentif aux groupes de gens qui discutent entre eux au Marché aux Puces ou de regarder vers qui vont les sympathies et les encouragements des gens lors des matches de foot internationaux. Ce n'est pas vrai que pour les immigrés récents, mais le reste souvent aussi pour ceux de deuxième et troisième génération.

Écrit par : Mère-Grand | 08/06/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.