12/04/2017

De l’éthique sur l’étiquette

De plus en plus de consommateurs demandent de "l’éthique sur l’étiquette". En réponse à cette pression, distributeurs et marques se disent préoccupés par la qualité sociale, environnementale et étique des produits qu’ils commercialisent.


Mais qu’en est-il réellement ?

Nous sommes tous consommateurs et nous sommes tous citoyens. La consom'action est le néologisme qui rassemble ces deux attitudes en une seule, pour une consommation plus éthique.

 

Aujourd'hui il n'existe pas de produit garanti "100% éthique", au consommateur, qu'il soit individuel ou collectif, d'exiger la mise en place d'un système de garantie et arriver ainsi progressivement à la création d'un "label éthique".

 

Des actions cherchent à sensibiliser les consommateurs afin qu'ils prennent conscience des conditions de travail dans lesquelles sont fabriqués les produits qu'ils achètent.

 

Pour améliorer la reconnaissance du droit à l’information des consommateurs sur la qualité de leurs achats, les distributeurs doivent faire preuve de davantage de transparence.

 

Cela passe en particulier, par la création d’un système indépendant de vérification qui s’appuierait sur un référentiel, un code modèle, mis au point obligatoirement par consensus entre toutes les parties prenantes à savoir les pouvoirs publics, les entreprises, les associations de consommateurs, etc.

 

Mais, aujourd’hui, aucun distributeur ne manifeste une réelle volonté d’accepter une vérification par un organisme multipartite. Pourtant...

 

De plus en plus de consommateurs demandent de "l’éthique sur l'étiquette".

Les commentaires sont fermés.