23/05/2016

Parler de liberté ne suffit plus... La laïcité, pour faire quoi ?

Le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes sur lequel s’était appuyée la décolonisation et, plus tard, la déconstruction des dernières logiques impériales, c’est mué en nationalisme agressif.

 

Des logiques séparatistes s’expriment, ici ou là, dans des discours qui valorisent l’égoïsme au détriment des solidarités.

Des monarchies du Golfe à l’Afghanistan, en passant par l’Iran, Islam a adopté une posture ami-moderniste. Purification ethnique en Bosnie, revendication d’une « ivoirité» en Côte-d’Ivoire, les phénomènes de repli identitaire travaillent le peuple que certains états voudraient réduire à être le socle souverain de leur singularité collective.

 

Parler de liberté ne suffit plus !

 

Plus les sociétés deviennent plurielles, plus l’exigence pacificatrice incluse dans l’idéal laïque s’impose.

La gestion politique de l’altérité demande le développement d’une culture de l’indifférence philosophique appuyée sur un devoir minimal de ressemblance juridique.

La laïcité est porteuse d’un idéal, celui de l’individu-citoyen qui sait qu’il n’y a de "vouloir-vivre collectif" que dans la confrontation librement débattue de convictions individuelles.

Celui, également, « de l’aptitude à tirer des leçons de l’histoire les éléments de construction d’un présent acceptable et d’un futur qui conserve sa place au rêve ».

Commentaires

P.S. Jusqu'en les années 1950, environ on parle de "laïcs" concernant les gens, les fidèles qui fréquentent une église et de "religieux" ceux qui sont entrés dans les Ordres soit une congrégation religieuse. D'autre part, le clergé si bien que le terme "laïcité", pour nous taupes d'hier mais non forcément *démentes" ou gagas ne va pas de soi.

La "tolérance" sonne un peu "supérieure", mépris, orgueil ou vanité mais qui en réalité est une démarche, un apprentissage accompagné d'empathie et d'ouverture d'esprit, de curiosité, également... ce qui ne signifie en rien le accepter tout (y compris laxisme, terreur, indifférence ou n'importe quoi) dans la cité comme dans les pays, continents ou "monde"/s mot à facettes variée qui n'a pas qu'un sens.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 25/05/2016

Les commentaires sont fermés.