25/08/2015

L’école ne se contente pas de reproduire les inégalités sociales, elle les renfonce.

Même lorsque plus de 80% d’une classe d’âge obtient la maturité les écarts, entre les enfants de cadres et ceux de salariés demeurent importants et se renforcent dans les études supérieures.

 

Le passage du cycle d’orientation au collège est le grand moment de ce partage social. Et comme par ailleurs l’accès à l’emploi est de plus en plus déterminé par le niveau de diplôme, à l’arrivée force est de constater que plus de 50 ans de volontarisme politique n’ont que peut augmenté la mobilité sociale.

 

Chacun porte une part de responsabilité : les politiques très soucieux de leur électorat, les enseignants crispés sur le modèle socioconstructiviste qu’on leur a inculqué, les parents prêts à tout pour placer leur progéniture dans la filière universitaire.

 

 

La conjugaison de ces effets est telle que l’école ne se contente pas de reproduire les inégalités sociales, elle les renforce.

Commentaires

Votre constat devrait s'adresser à ceux qui font les frais de l'organisation sociale actuelle, mais ne sera lu que par ceux qu'il pourra éventuellement divertir, au sens pascalien.
Le savoir faire jugé sur place et face à des situations réelles à depuis longtemps cédé au fonctionnement abstrait et lointain de structures purement intellectuelles organisées pour permettre à des caciques de profiter de leur pouvoir sur des classes intermédiaires de plus en plus nombreuses, recrutées et évaluées selon les mêmes critères.
Aucun instituteur des temps anciens, pour ne prendre qu'un exemple, ne passerait au travers des exigences imposées actuellement à l'exercice de ce métier (parfois vu dans le passé comme une vocation). La moindre auxiliaire dans la Petite enfance, c'est-à-dire personne chargée d'assister les diplômées qui s'occupent de petits enfants que les plus fortunés chargent de s'occuper de leurs rejetons pendant qu'ils font de l'argent pour se payer du luxe, ou les presque pauvres pour pourvoir payer leurs loyers, doit actuellement passer des examens pondus par une pléthore de "spécialistes" qui dont partie d'une pyramide des pouvoirs et des revenus.

Écrit par : Mère-Grand | 25/08/2015

Les commentaires sont fermés.