21/11/2014

Réduire les impôts et les taxes, c’est possible ? Avec une fiscalité écologique, oui c’est possible !

Konrad Lorenz (prix Nobel de médecine) explique qu'une petite perturbation dans un système peut avoir des conséquences considérables et imprévisibles (effet papillon).

Prévoir l'impact d'une décision fiscale par exemple, est très difficile. C'est pourquoi nos gouvernants doivent quitter leurs réflexions fiscales permanentes pour réduire cette incertitude fiscale.

Il faut savoir aussi qu’élever la pression fiscale n'implique pas forcément que les rentrées fiscales augmentent : cela peut inciter à l'économie souterraine et affaiblir encore nos finances.

Par exemple, accroître l'impôt sur les plus values découragera la vente de biens, donc finalement réduira les entrées fiscales liées aux plus values !

Sortir du dogme PIB, garantir notre souveraineté alimentaire, pratiquer une véritable politique de la santé (la maladie est ce qui coûte le plus), mieux utiliser les fonds publics.

Enfin, transférer autant que se peut la fiscalité du travail sur la fiscalité écologique est indispensable.

Les commentaires sont fermés.