08/09/2014

Et si l’indépendance de l’Ecosse est une réponse à la mondialisation.

 

Les mutations dans nos sociétés existent depuis toujours. Elles entraînent des changements et peuvent créer des problèmes aux seins des divers groupements humains.


La rapidité des changements suscitent en réaction une réaffirmation des identités locales, une réactivation des communautés d’appartenance, la recherche de socles identitaires.


Mais loin d’abolir l’espace, la mondialisation redonne au contraire toute leur force aux singularités locales, car elle néglige les politiques où les champs d'actions locaux, où il existe un espace politique pour des solutions à la fois économiques, environnementales et sociales.


L’indépendance est un espace politique qui croit en la capacité de l'individu à faire ses choix de vie, qui croit à une politique capable de répondre aux besoins accrus en matière de culture, de formation, de santé, capable de faire face aux dérèglements.


L’indépendance revêt un sens : celui de la préservation d’une conception de la vie en société où la liberté se conjugue avec le souci du bien commun.

Commentaires

Vous aurez remarqué que ce qui est possible pour l'Ecosse et pour la Catalogne (bientôt) est impossible pour le Donbass. Double discours. Hypocrisie.

Écrit par : Johann | 08/09/2014

@ Johann :

Pour la Catalogne, la possibilité est nulle. Rajoy vient de réaffirmer précisément aujourd'hui qu'il n'y aura pas de référendum pour l'indépendance en Catalogne.

Pour l'Écosse, que je sache il n'y a pas de puissance étrangère qui fait des intrusions dans ce coin de pays ou y livre des armes...

Écrit par : JDJ | 08/09/2014

l'Europe des régions de Denis de Rougemont est la vraie riposte à la mondialisation qui absorbe les grands Etats; le régionalisme est la vraie réponse en France à la déliquescence de l'Etat-Nation, car il recrée un espace d'action, un appel d'air pour l'action politique.

Écrit par : Rémi Mogenet | 09/09/2014

Les commentaires sont fermés.