04/05/2014

Constitution genevoise : Art.134

Notre démocratie suppose différents modèles d’engagements et d’interventions citoyennes, même si ces thèmes semblent galvaudés.

L'article, 134. Participation. Les communes encouragent la population à participer à l’élaboration de la planification et des décisions communales. Les autorités en rendent compte dans la motivation de leurs décisions, nous offre une légitimité pour introduire la démocratie participative, du moins au niveau communal, dans la mesure où la plupart des habitants ne sont pas représentés dans les structures classiques.


Pour que cet article puisse être un instrument de démocratie participative, nous devrons prêter un attention vigilante à sa mise en œuvre. Veiller aux effets de clôture, à la symétrie de positions, au respect des opinons et des prises de paroles toutes maladroites qu'elles puissent être.


Comment l’État pense-t-il mettre en œuvre ces instruments de participation ?

Si c'est pour continuer sa politique traditionnelle par d'autres moyens, à reproduire les limites et ne servir qu'à ceux qui ont déjà voit au chapitre cet article ne sert à rien.

 

01/05/2014

De « Vert » à écologiste.

Dès ses débuts le mouvement écologiste a développé une pensée politique prenant en compte non seulement les être humains mais aussi le cadre naturel dans lequel ils évoluent.

Cette écologie n'est qu'une écologie restreinte.


Le temps est venu de réfléchir à une écologie généralisée qui pense la culture et la société, qui s'intéresse au conditions d'existence et aux écosystèmes sociaux.

Une politique qui tienne compte de l'individu et de sa complémentarité avec le collectif, de son désir d'indépendance et son besoin d’attachement, de ses objectifs économiques et de son désir de sens.

 

Et répondre à ces deux questions fondamentales :

Dans quel monde souhaitons vivre ? Quelle vie voulons-nous mener ?