03/09/2013

Notre politique d’intégration a-t-elle échoué ?

 

Il est difficile de comprendre les raisons de l’inefficacité des moyens engagés par l’État dans la lutte contre l’exclusion.

Aujourd’hui, un individu se sent d’autant plus justifié à demander réparation que sa difficulté provient d’une cause sociale clairement distincte de sa bonne ou mauvaise volonté individuelle, et qu’un nombre plus grand d’individus se trouve concerné par cette cause, même si les institutions ne le reconnaissent souvent pas.

Comment dans un monde d’inégalités croissantes, faire en sorte que le respect de soi oblige aussi le respect des autres ?

Je pense qu’il faut renoncer à la politique de la compassion et à son double, la mentalité d’assisté, pour construire des véritables liens, qui ne soient pas d’assistance, ni de dépendance, mais de réciprocité.

Car aujourd’hui, le respect est la principale exigence adressée à l’Autre !

 

Première parution : 12 janvier 2011

Commentaires

@Monsieur Schwarz la dernière phrase parle d'elle-même cependant permettez qu'on y rajoute ceci. Pour tous les Suisses qui ont été endoctrinés par la phrase magique du fameux tendez l'autre joue si quelqu'un vous frappe ou faites le dos rond en attendant une éventuelle solution ,changez votre comportement ,n'attendez plus le ciel vous en remerciera et le respect envers vous en tout premier pour réagir promptement vous sera rendu au centuple
toute belle journée pour Vous

Écrit par : lovsmeralda | 03/09/2013

Les commentaires sont fermés.