24/01/2013

Notre sécurité est un enjeu de démocratie bien vécu


Nos autorités limitent trop souvent le débat à un nombre restreint de problèmes, parce que ce sont des problèmes qu’elles «pensent pouvoir contrôler», plutôt que de s’attaquer aux problèmes fondamentaux qui nécessitent une refonte importante des politiques actuelles.  

Notre sécurité, ou le rétablissement de notre sécurité, est un enjeu de démocratie bien vécue.  

Deux moyens d’action sont à disposition pour rétablir notre sécurité:

> prendre des mesures à court terme, qui doivent se traduire par des résultats rapides et visible, par exemple appliquer la loi et créer une seule "force de sécurité municipale." N’en déplaise aux Conseillers administratifs,

> agir sur le long terme, avec un objectif avoué de s’attaquer aux sources des problèmes.

Le besoin de sécurité compte parmi les attentes les plus pressantes de la population.  

Elles appellent l’action de professionnels (polices et travailleurs sociaux) aptes à maitriser la diversité des espaces de vie et à agir de manière appropriée. 

Les commentaires sont fermés.