09/11/2012

Vélos en libre service : prix divisé par 4 !

 

Le projet retenu par le Département de la mobilité est un système obsolète…

(150 stations de base de 10 vélos, soit un budget d’un peu plus de 10'000'000.-)

Aujourd’hui, Il existe des exemples de seconde génération qui ne nécessitent pas de station de base, comme ceux développés à Dallas, St-Francisco ou encore Cracovie.

Des ingénieurs, designers et développeurs de logiciels ont construit de concert une offre avec des vélos équipés d’un GPS que vous pouvez trouver et débloquer l'aide de votre téléphone mobile

Ce produit permet de créer un système souple, évolutif et avec un prix abordable, même par le Grand Conseil…



Photos ci-dessous :


Soby.jpg

Sobi base.jpegsobi-prototype.pngSobi 0.jpeg

 

 

Commentaires

malheureusement le genevois traditionnel n'est pas l'américain respectueux des lois -
Expliquez-nous le système de la recharge - par GPS peut-être
les vélos ne retournerons jamais aux stations de recharge si les gens ne sont pas obligés de la ramener
obsolète peut-être mais en tous les cas adaptés à la situation genevoise

Écrit par : pralong | 09/11/2012

Vous omettez un détails d'importance, c'est qu'au moment du choix fait par le département de la mobilité, l'alternative que vous présentez n'existe pas.

La mise en place d'un tel marché public nécessitant du temps, il est logique qu'au moment de la mise en service - surtout dans un domaine en pleine évolution - de la solution retenue, que cette dernière apparaisse comme obsolète.

Mais que faire d'autre ?

Écrit par : Djinus | 09/11/2012

Se ne sont pas des vélos électriques, à Genève non plus.
Se système ne nécessite pas de station de base et la recharge du GPS se fait par la batterie solaire placée sur le porte-bagage.

Écrit par : Charly Schwarz | 09/11/2012

Faire simplement preuve de capacité d'adaptation...

Écrit par : Charly Schwarz | 09/11/2012

En Suisse plusieurs villes introduisent un système commun appelé VELOPASS, mais comme Genève est unique ou (Genève, un monde en soi) on veut faire un système non compatible...

De plus, à Genève on demande aux Communes de payer les stations et les vélos, puis de payer une "rente" annuelle pour l'entretien et le fonctionne du système qui serait géré par un "TPGVélo" dans lequel les communes payent mais ne peuvent rien décider (pas de représentation dans un conseil d'administration de TPGVélo)...

Écrit par : Philippe C | 09/11/2012

Il vaut la peine de méditer ce qui se passe actuellement à Amsterdam, et d'autres cités hollandaises probablement: tous les maux provoqués par l'excès d'automobiles (selon les défenseurs de la petite reine), à savoir, blocages et bouchons, accidents (200 mortels pour l'année passée), épisodes d'agressions physiques ("road-rage"), conflits avec motorisées légers (maximum 25 kilomètres/heure) et j'en passe, se manifestent maintenant pour les cyclistes dans ce paradis des bicyclettes.

Écrit par : Mère-Grand | 10/11/2012

@Philippe C: Velopass est un système à station fixe, couteux et amène un problème celui des stations avec des places définies.

@ Djinus: Avant la rédaction de l'appel d'offre, les systèmes étaient en préparation et j'ai avisé qui de droit.
Pourquoi vouloir un vélo en libre service coûte que coûte ? Mais surtout pourquoi vouloir faire comme tout le monde alors que nous constatons que le succès du vélib n'est pas toujours au RDV ?
Ex: Aix-en-Provence: http://velomaxou.sportblog.fr/936095/Le-Velib-a-Aix-en-Provence-c-est-fini/

Écrit par : Stephane A | 12/11/2012

ça me rappel les vélos roses que les chauffeurs de taxi avaient jetés dans le Rhône il y a environ 15 ans !!!

J'avais développé ce genre d'application avec les TPG, il ne m'ont jamais payé un solde de 80'000 sfr. alors que le système avait reçu un prix et qu'il marchait à merveille !!

Il s'agissait du projet Coop-Auto, le responsable s'est tiré avec la caisse, les TPG ont vendu leurs voitures Nissan à Mobility et les employés n'ont jamais été payés !!

A l'époque le premier prix d'un concours sur la mobilité à Genève organisé par les TPG était une voiture !!!!!!!!!!

ça en dit long !!!

Écrit par : Corto | 19/11/2012

Concernant le projet ci-dessus, mieux vaut lâcher 100 ou 1000 vélos dans les rues de Genève, ça coutera 100 ou 1000 fois moins cher que ces "bijoux" à 5'000 sfr. sans compter la logistique qui va avec !!

Nous sommes dans une ville où 600 voitures limousines sont à dispositions des clients des banques privées, ce n'est pas l'endroit pour s'attaquer au lobbys des voitures !!!

Écrit par : Corto | 19/11/2012

Les commentaires sont fermés.