07/09/2012

Nos gouvernants n’aiment pas la concertation…

 

Dans un monde marqué par une démobilisation politique grandissante des citoyens, complétée par une crise de la gouvernance, nos autorités confondent concertations et consultations.

Savent-elles, seulement, que la concertation est une première étape dans la prise de décision ?

Savent-elles qu’elle s'inscrit en complémentarité du mode de gouvernance classique ?

Savent-elles installer un débat, construire un consensus autour de propositions, faire participer à la production de l'action publique les acteurs concernés par la mise en œuvre des réformes et construire une vision politique par l'affirmation de règles communes qui surpassent les intérêts particuliers ?

Je pense qu’elles ont peur d’échanger des arguments, peur de la confrontation des idées.

Où ont-elles si peu de respect pour l’avis des personnes concernées ?

 

Je n’ose le penser…

Commentaires

Merci M. Schwarz pour ces réflexions marquées par ... hélas la pratique. On a passé de Moutinot, à Cramer, puis de Muller, tous ont la même pratique et font la même confusion entre concertation et consultation. La peur de se confronter à des gens qui ont réfléchi, qui ne s'opposent pas systématiquement est démontrée à tous les niveaux. Ils ne peuvent pas refuser...d'écouter, mais ils ignorent tout... peu après et dans la mise en pratique, d'où les oppositions, les procédures qui restent aux citoyens et autres associations pour se faire entendre.

Écrit par : Michellod | 08/09/2012

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.