15/11/2011

La Constituante va droit dans le mur, et en plus elle klaxonne !

laquais.jpg

Emmenée par le nucléariste Michel Barde, la Constituante a amputé la Constitution genevoise de l’un des piliers auquel les Genevois sont le plus attaché, soit l’article 160 E dit article « anti-nucléaire ».

Les néolibéraux ont pas agit seuls, ce travail de dépeçage a été facilité par la collaboration des Verts, notamment le vert « historique » Andreas Saurer, et par les socialistes.

Après plus de 40 ans de lutte anti-nucléaires, les verts ont cédé aux sirènes productivistes des socialistes, et aujourd’hui ils ont montré leur vrai visage, celui de laquais.

 

Commentaires

Ceci est un mensonge !

Je le dis aussi clairement, car la Constituante a aujourd'hui fait un travail important de reprise matérielle de l'article 160E de la constitution. Nous n'avons pas fait une reprise mot pour mot, il est vrai.
Mon collègue Andreas Saurer est intervenu dans ce sens, en affirmant clairement que l'ensemble des éléments de fond de l'art. 160E doivent être repris dans le projet de constitution, mais que les Verts & Associatifs ne défendent pas une reprise mot à mot.

Voici ce qu'à voté aujourd'hui l'Assemblée sur le nucléaire, sur proposition des Verts & Associatifs et des Socialistes, qui est une reprise des éléments matériels de l'art. 160E :
Les autorités cantonales s’opposent par tous les moyens à leur disposition et dans la limite de leurs compétences aux installations de centrales nucléaires, aux dépôts de déchets radioactifs et aux usines de retraitement sur le territoire et au voisinage du canton.

Les Verts & Associatifs n'ont aucune leçon par ailleurs à recevoir des Verts libéraux en la matière. Ceux-ci sont associés avec les forces à la Constituante qui ont essayé de supprimer l'interdiction du nucléaire. Voilà pourquoi ceci s'appelle un mensonge de M. Schwarz.

Florian Irminger
Président de la Commission de rédaction de l'Assemblée constituante

Écrit par : Florian Irminger | 15/11/2011

Cher Chef du « groupeto »,

Pour commencer ce blog est pas celui des Vert’libéraux ! Et si vous êtes aussi attentif que vous l’imaginez sans doute aurez remarqué que les Vert’libéraux sont pas partie prenante à ce processus.

Les internautes pourront constater, dès jeudi sur le site de la Constituante, que vous vous êtes opposés à la reprise de l’article 160 E.

Ils constateront également le jeu que vous avez établi avec vos « maîtres » ; un coup c’est moi qui suis favorable à l’alinéa, et pour le suivant c’est toi qui t’abstiens, etc.

Vraiment pas joli, joli cette attitude !

Charly Schwarz
Citoyen engagé

Écrit par : Charly Schwarz | 15/11/2011

Et bien, si notre future Constitution doit être le résultat des "réflexions" de ces Charlots, Genève n'est pas sortie de la m... dans laquelle elle nage depuis quelques décénies. Il y a de quoi vouloir re devenir, pour beaucoup, savoyards...Sarkosy ne vaut guère mieux

Écrit par : La Jonquille | 15/11/2011

Désolé, Bax.
Je ne peux laisser des messages insultants d’internautes anonymes qui ne sont connus, par moi-même.
ABE

Écrit par : Charly Schwarz | 15/11/2011

Votre analyse est totalement erronée Monsieur Schwarz. Grâce au travail accompli par les verts+associatifs et les socialistes pluralistes le contenu de l'actuel article 160E se retrouve actualisé et consolidé dans le projet. Seuls quelques points déjà présents dans la nouvelle loi sur l'énergie ne sont pas repris tel quel dans le texte constitutionnel mais ils auront une base constitutionnelle au moins aussi solide qu'actuellement. pour ne pas être remis en cause. En effet, dans votre analyse vous oubliez tous les articles qui, dans les dispositions générales et les droits fondamentaux viennent renforcer une politique de l'énergie soucieuse de l'environnement.

Écrit par : Maurice Gardiol | 15/11/2011

« Les internautes pourront constater, dès jeudi sur le site de la Constituante, que vous vous êtes opposés à la reprise de l’article 160 E. » C'est juste : les Verts & Associatifs, et d'autres, ont toujours dits que nous n'étions pas pour la reprise, mot à mot, de l'art. 160E. Nous nous sommes dont majoritairement abstenus sur ce vote.
Par contre, nous avons travaillé à faire en sorte que la majorité soutiennent les propositions des Verts & Associatifs et des Socialistes visant à la reprise de éléments de fond de l'art. 160E. C'est bien l'objectif de la Constituante, écrire une constitution et non copier-coller une constitution.

Florian Irminger.

Écrit par : Florian Irminger | 15/11/2011

Moi je vais préférer l'original à la copie ! La Constituante est morte, c'est un exercice raté et il faut l’accepter.

Aucun consensus, 90% des articles qui passent en force avec a peine 4 ou 5 voix de majorité. Les discussions constructives n'existent pas chacun crampe sur ses positions et use systématiquement du passage en force.

Pour faire une bonne constitution, il aurait fallut mètre comme règle que chaque article doit être approuvé à une majorité qualifiée des voix, p.ex. 3/4 des voix.

Oubliez la nouvelle constitution, on conservera celle qu'on a et elle ne va pas si mal, qui s'en plaint ?

Écrit par : Olivier | 15/11/2011

Charly Schwartz, vous qui vous intituliez "L'esprit de Genève", quelle tristesse de vous voir adopter cette attitude de mauvais perdant - si tant est que vous ayez perdu quelque chose - ou de gamin boudeur qui ne supporte pas que des gens de droite et de gauche puissent trouver un accord sensé sur une problématique hautement sensible...
Dommage, j'attendais mieux de votre part

JM Guinchard

Écrit par : Jean-Marc Guinchard | 15/11/2011

De plus, il ne vous aura pas échappé que le nucléariste Michel Barde, comme vous dites, n'a pas emmené la Constituante vers cette solution de compromis et a voté contre cette disposition...

Écrit par : Jean-Marc Guinchard | 15/11/2011

Les commentaires sont fermés.