24/09/2010

La création des districts est acceptée par 66% des constituants

La thèse qui ancre les districts dans la nouvelle constitution genevoise 

 

« Les actuelles communes sont regroupées en 4 à 8 nouveaux districts communaux qui sont des collectivités publiques territoriales dotées de la personnalité juridique »

 

est plébiscitée par l’ensemble des groupes à l’exception :

des UDC : Jacques Pagan, Pierre Schifferli, Thomas Bläsi, Pierre Scherb et Ludwig Muller,

des AVIVO : Christian Grobet, Souhaïl Mouhanna, Annette Zimmermann, Pierre Gauthier, Janine Bezaguet, Jean-François Rochat, Solange Zosso, Marc Turian et Michèle Lyon

des Solidarités :  Jocelyne Haller, Nils De dardel et Michel Ducommun.

Auxquels, il faut ajouter les deux constituantes « Libéraux & indépendants » : Béatrice Luscher et Catherine Kuffer-Galland

08/09/2010

Haute fonction publique et politique sont-ils compatibles ?

A la connaissance que deux hauts fonctionnaires briguent un mandat politique d’importance, l’exécutif d’une ville, la seconde de Suisse, appelle quelques réflexions…

Tout d’abord, celui du degré d’indépendance ou, au contraire, de subordination, qui existe entre l’administration et le pouvoir politique. Ensuite, se pose la question de la place des fonctionnaires en politique et, de manière corrélative, de la relative politisation de l’administration.

Ce passage de hauts fonctionnaires vers le monde politique semble avoir mis à mal, au moins en partie, la tradition de neutralité politique de la haute fonction publique.

Il existe là une différence essentielle avec la fonction publique anglaise. En effet, cette dernière a maintenu ce principe de stricte neutralité politique du Civil service.

C’est ainsi que tout fonctionnaire qui décide de se présenter aux élections doit démissionner, non pas une fois l’élection acquise, mais dès lors qu’il fait acte de candidature. La prise de risque est à l’évidence plus grande que dans notre système.

Et Enfin, la politisation de l’administration est un problème…

Si les rapports entre politique et administration sont aujourd’hui très complexes, force est de constater qu’ils l’ont en réalité toujours été.

07/09/2010

La Ville de Genève présente un budget, 2011, électoraliste…

Avec une augmentation de 6.34% du poste « subventions », le budget 2011 peut se définir comme « électoraliste ».

Parmi les récipiendaires de cette manne publique, nous trouvons de nouveaux bénéficiaires, comme :

le Forum des démocraties participatives : 50'000.-

la Plate-Forme Associations d'Aînés Genève : 75'000.-

les Projets aînés isolement : 325'000.-

le Bureau culturel : 30'000.-

l’Association LIFT Conférence : 100'000.-

les  Fêtes de Genève : 70'000.-

 

Certains voient leurs subventions passer à la trappe, comme :

l’Association Communauté Emmaüs : -41'200

les frais d'exploitation des bus pour les lignes 35 (hôpital), 36(Vieille-Ville) et 32 (Jonction) : - 427'000.-

ou encore les sauveteurs auxiliaires : -34'000.-

 

Et la masse salariale continue d’augmenter …+4,29%

Vous voulez que Billag restitue les 67 millions ? Faites le savoir au porte-parole de Billag, par sms au 079 777 53 60

06/09/2010

Le chômage augmente chez les jeunes confirme l’administration fédérale

Le chômage des jeunes est en augmentation, chiffres confirmés par l’administration fédérale !

 

Selon les relevés de l’administration fédérale (SECO), en 2009, le taux de chômage chez les jeunes (15-24 ans) a augmenté de 9'041 personnes par rapport à 2008, passant de 3,0% à 4,6% !

 

A fin 2009, 25’401 jeunes (15-24 ans) étaient inscrits au chômage auprès des offices régionaux de placement.

 

 

Source : Secrétariat d'Etat à l'économie SECO

02/09/2010

Constituante : Les conseillers d’Etat ne peuvent être réélus qu’une seule fois consécutive

Aujourd’hui les Constituants abordent en plénière le rapport sectoriel relatif à l’exécutif avant de s‘attaquer à la véritable pierre angulaire de notre démocratie ; le pouvoir judicaire (8 septembre).

A la lecture du rapport qui sera débattu, rapport sectoriel 302-Exécutif, seul la thèse 302.5, relative à l’organisation du pouvoir exécutif, est digne d’intérêt :

302.51.a : Le mandat des conseillers d’Etat est de 5 ans, identique en durée à ceux des députés au Grand Conseil. Est adoptée à l’unanimité.

302.51.b : Les conseillers d’Etat ne peuvent être réélus qu’une seule fois consécutive. Est adoptée par 10 voix pour, 4 voix contre, 3 abstentions.

Parmi les opposants se trouve le Libéral François de Planta. Dans son argument il se demande pourquoi priver le Conseil d’Etat des compétences d’un magistrat dès qu’il aurait atteint le seuil fatidique de deux législatures.

Rappelez-vous la dernière législature du socialiste Laurent Moutinot !!!

 

La commission 3 « Institutions : les trois pouvoirs » composée des Libéraux Lionel Halpérin, René Koechlin et François de Planta, des Socialistes Albert Rodrik et David Lachat, des Radicaux Pierre Kunz et Georges Chevieux, des Verts Louise Kasser et Olivier Perroux, des Avivo Michèle Lyon et Marc Turian, ainsi que du GEavance Claude Demole, du MCG Patrick-Etienne Dimier de l’UDC Pierre Scherb, du PDC Guy Tornare et d’Alfred Manuel pour les Associations de Genève.