12/06/2010

Constituante : ligne de fracture entre les libéraux et les radicaux au sujet des droits politiques des étrangers

Lors des votes pour l’octroi des droits politiques (législatifs et exécutifs) aux étrangers au niveau communal, on a pu constater une ligne de rupture idéologique entre les radicaux qui y sont favorables et les libéraux, associés avec l’UDC et GE’avance qui refusent ces droits.

Résultats : 49 oui, 18 non, 5 abstentions.

On trouve aussi des Constituants qui veulent indissocier les droits politiques de la nationalité :

A l’UDC, bien sûr, (Soli Pardo, Jaques Pagan, Thomas Bläsi, Pierre Schreb et Ludwig Muller).

Mais aussi sur les bancs libéraux (Céline Roy, Jacques Weber, Simone de Montmolin, Bénédict Hentsch, René Koechlin et Béatrice Luscher).

Commentaires

Bonjour,
-
Ci-après le principal du texte envoyé à un Constituant et la réponse reçue de l'un d'entre eux :
-
"...
Qu'avez-vous fait à la Constituante en voulant imposer l'élection d'étrangers (même après n années en Suisse) dans des Conseils municipaux et autres Conseils administratifs (article d'hier dans la Julie) ?
Je crois sincèrement que vous avez fait un gros, un très gros, virage dans le mur.
J'ai, en effet, entendu hier de nombreux citoyens (y compris certains qui, je le sais, votent régulièrement à gauche) qui, à l'annonce de ce qui précède, disent, à quelques petites nuances près : LA NOUVELLE CONSTITUTION C'EST DESORMAIS NON JE N'AI MEME PLUS A SAVOIR CE QU'ILS VONT ENCORE NOUS INVENTER ET SI ELLE PASSE LA RAMPE JE SIGNERAI LA PREMIERE INITIATIVE VISANT A REVENIR EN ARRIERE SUR CE SUJET QUITE A CE QUE LES ETRANGERS N'AIENT MEME PLUS LE DROIT DE VOTE AU PLAN COMMUNAL.
A vouloir tromper le Peuple qui actuellement dit clairement NON pour l'élection des étrangers, même dans des Conseils municipaux, je crois que la claque demain va être assez sévère.
Le Peuple n'aime jamais qu'après lui avoir pris le doigt (ce qu'il a pu admettre) on tente ensuite (en douce, en noyant le "bébé" dans d'autres dispositions) de lui prendre le bras.
-
et la réponse :
-
"...
Cette disposition a passé grâce aux radicaux et aux PDC!!!!!
Les libéraux, l'UDC et nous 4 avons voté contre !!!
Je te conseille d'écrire en masse (avec d'autres amis) à ces deux partis. C'est le PDC qui a fait basculer le vote car les radicaux étaient prêts à voter avec nous mais voyant le PDC voter OUI ils ont suivi!.
Merci de ton avis que je partage mais cela n'aura aucun effet si il n'y a pas une avalanche de courrier au PDC et chez les Radis!!!!
Merci de faire suivre le message!
..."
-
JE CROIS SINCEREMENT QUE LES RADIS ET LE PDC SONT A COTE DE LA PLAQUE DANS CETTE AFFAIRE. POUR ETRE UN ELU POLITIQUE EN SUISSE ON DOIT AVOIR LA NATIONALITE SUISSE, POINT BARRE, AUCUNE DISCUSSION N'ETANT ENVISAGEABLE CONCERNANT CETTE DISPOSITION FONDAMENTALE.

Écrit par : Claude Marcet | 12/06/2010

Les commentaires sont fermés.