02/02/2010

Les jetons de présence des députés sont-ils justifiés ?

A la lecture des présences aux différents votes lors de la session du Grand Conseil du jeudi 28 janvier, il me semble bien que non.

Seulement 22 députés ont voté sur l’ensemble des propositions misent aux voix.

Et les députés Antoine Bertschy, Pascal Pétroz et Marie-Thérèse Engelberts n’ont même pas participé à la moitié des votes !

Les jetons de présence ne devraient-ils pas être versés au prorata des présences lors des votes ?

Commentaires

Bonsoir Charly,

Exellente réflexion...

Si l'on s'en remet à la proportion des Députés-ées absents-es, celles et ceux qui boivent un coup - voir plusieurs car une majeure partie de la soirée passée à la buvette - et si l'on se réfère au manque de participation de certains-es (victimes parfois du syndrôme de la plante verte) et bien à priori la réponse à votre suggestion est vraisemblablement oui, à défaut de mieux...!

Bien à vous
Valérie Cuenca

Écrit par : Valérie Cuenca | 02/02/2010

les politiciens sont des pourrits!

Écrit par : dominiquedegoumois | 02/02/2010

Messieurs,
Sachez que les jetons de présence sont payés seulement aux députés présents dans l'enceinte du grand conseil.
En effet ils doivent tous signés une feuille de présence avant chaque session parlementaire soit une griffe toutes les 2 heures.

Quand a Mme Engelbert elle siégeait a la constituante avant de rejoindre son parti a 20h30, heure de la reprise de la 3e session du vendredi 29 janvier.

Tout ceci est disponible sur le site du grand conseil et sachez que le grand conseil est a votre disposition pour tous renseignements avant de crier au loup trop vite renseignez vous sur le fonctionnement de la République et canton de Genève

Bien a vous meilleures salutations

Écrit par : Florian | 02/02/2010

@ Florian, les faits sont les faits ! Mme Engelbert a participé seulement à 42% des votes lors des séances du 28 janvier. Concernant les deux fonctions législatives qu'elle occupe, je pense qu'elles sont incompatibles.

Écrit par : charly schwarz | 03/02/2010

Les commentaires sont fermés.