09/12/2009

Reconnaitre la compétence de chacun, voilà un véritable chantier constitutionnel !

En démocratie l’aptitude à juger des affaires politiques doit être considérée comme universelle.

Aujourd’hui, il faut reconnaitre la capacité de chacun à délibérer, avec d’autres, sur le bien commun et sur son aptitude à mettre ses compétences individuelles au service d’un projet commun.

Il n’existe pas de question complexe qui doit être, à priori, réservée à des spécialistes dès qu’il s’agit d’en juger politiquement.

Les habitants de Genève sont capables de se prononcer, en mobilisant pour y parvenir des considérations de justice générale.

Des réponses à certaines questions (Faut-il donner des droits politiques plus étendus aux étrangers établis à Genève ? Faut-il inventer une nouvelle citoyenneté pour la Genève du XXIe siècle ? Quelle démocratie mettre en place pour les décennies à venir ?), lors de la prochaine séance plénière de la Constituante, nous démonterons si des volontés politiques sont présentes pour donner un nouveau souffle à la « citoyenneté genevoise ».

Les commentaires sont fermés.