12/10/2009

Une nouvelle dichotomie

Nous venons de vivre la fin d’un clivage, celui de la confrontation classique « gauche/droite ». Dichotomie héritée du 18ème siècle.

Les résultats de ce dimanche démontre clairement qu’une nouvelle dichotomie s’installe dans le paysage politique ; une dichotomie « progressistes/conservateurs ».

Les forces conservatrices peuvent compter sur un peu plus de 40 députés, et les progressistes sur un peu moins de 50 députés.

Et, il ne faut pas oublier les capacités de mobilisation d’une partie des conservateurs non représentés au parlement.

Commentaires

Très juste.

Écrit par : Philippe Souaille | 12/10/2009

Les commentaires sont fermés.