21/09/2016

Ingratitude et incertitude

Dans un contexte de vieillissement de la population et de précarisation d’une partie de la jeunesse, deux interprétations s’opposent, l’une qui évoque un conflit générationnel, l’autre qui préfère souligner les nouvelles solidarités familiales.

 

De fait, les questions d’équité intergénérationnelle sont complexes : il faut éviter tout jugement hâtif. D’abord, les flux intergénérationnels transitent par deux instances principales – la famille et l’État – guidées par des logiques distinctes (don ou réciprocité d’une part, redistribution ou répartition d’autre part).

 

Mesurer la justice sociale intergénérationnelle suppose donc de considérer les effets cumulés des transferts publics et privés.

 

Ensuite, ces transferts s’opèrent à l’échelle d’une vie et les individus demeurent dans une ignorance relative de leurs résultats finaux :

 

  • absence de garantie absolue d’être dédommagé de ses sacrifices en vue des générations futures (principe d’ingratitude) ;
  • réciproquement, manque d’assurance quant au maintien des droits existants pour les générations futures (principe d’incertitude).

 

Il faut également prendre en compte des éléments de constat sur les articulations entre solidarité familiale et État, d’une part, et la situation des transferts privés, d’autre part.

 

Enfin, le degré de confiance des individus dans les systèmes de protection sociale comme dans la solidité des liens familiaux constitue un préalable nécessaire à la réflexion.

18/09/2012

Juges : élections ou cooptations…

 

Depuis de nombreuses années, le mode d'élection des juges et de leur appartenance politique fait débat.

 

Lors des élections des juges, le siège, sous l'angle de la représentation politique, n'est jamais remis en cause et le Peuple laisse aux groupes politiques l'entière "responsabilité" de leur choix !

 

Mais, ce qui doit primer, me semble-il, c'est la désignation du candidat le plus capable tant du point de vue de sa personnalité que de ses compétences professionnelles, mais des divergences apparaissent dès qu'il s'agit de définir le mode d'élection.

 

Alors, comment garantir l’indépendances des magistrats (art.117,2) et les soumettre à élection tous 6 ans (art.122.1)…

 

La nouvelle Constitution aurait-elle failli ?

08/09/2009

Groupes de soutien « FaceBook » pour le Grand Conseil

Plusieurs candidats au Grand Conseil ont ouvert soit un groupe de soutien, soit un fan-club afin de « grappiller » ces quelques voix qui feront la différence.

Après une lecture attentive de ces divers groupes et des personnes qui les composent, je ne peux m’empêcher de partager avec vous un bien triste constat.

Aucun candidat « vert » ne soutien une candidature d’une autre couleur !

La direction du parti écologique serait-elle devenue « stalinienne » ?